Carl Friedrik, la maroquinerie minimaliste

J’ai découvert la marque Carl Friedrik il y a un peu plus d’un an lors du Super Trunk Show de Londres. Au milieu de toutes ces chaussures, forcément, des sacs, ça dénote. Lorsqu’en plus, le design des sacs est réussi, ça m’intéresse encore plus ! Mais j’y reviendrai plus bas. La bagagerie / maroquinerie me semble avoir une place à part dans le vêtement masculin. Même si les modes ont évolué, et que les pièces classiques ont été reléguées au rang d’option, ces accessoires « obligatoires » (ou plutôt pratiques) ont toujours eu une place réservée dans les rayons des boutiques. Malheureusement la plupart du temps, ce qu’on trouve est assez peu qualitatif (comme partout, la grande majorité des produits est médiocre, et une infime partie peut aller jusqu’à l’exceptionnel), et surtout un design particulièrement peu travaillé, vu et revu.

Carl-Friedrik-personalisation-patch_copy_4_4221e54c-3522-49d8-84ba-3a82f9f73f79_4
Une marque résolument européenne, depuis ses origines suédoises jusqu’à sa fabrication italienne

C’est dans ce contexte (peu glorieux n’est-ce pas ?) qu’on a vu apparaître sur le marché des jeunes marques ayant envie de proposer quelque chose de nouveau. Car le challenge est compliqué, il faut à la fois créer une vraie atmosphère, une marque avec une identité forte, une ambiance qui donne envie. Et dans le même temps revoir totalement le cahier des charges des produits. Il faut changer les matières premières (fini la croûte de cuir poreuse…) c’est le plus important, mais améliorer aussi la qualité de fabrication (pièces métalliques, coutures…), et enfin trouver le bon design. Finis les cartables se rapprochant du cube, avec 25 compartiments avec un rôle bien défini (mais si, tu sais, le compartiment pour portable qui n’a jamais été adapté à la taille des modèles du moment, donc totalement inutile) et sans aucune recherche stylistique. Il y a donc beaucoup de points à développer pour espérer proposer un produit plus sexy que la moyenne, et quelques marques y réussissent !

Carl Friedrik : de la Suède au Royaume-Uni

C’est en 2012 que Niklas et Mattis Oppermann, deux frères originaires de Suède décident de créer une marque de sacs pour hommes qui change de ce qu’on trouve sur le marché. Après la recherche infructueuse d’une housse pour un ordinateur qu’ils se rendent compte que l’offre est particulièrement frustrante. Les produits qu’on peut trouver dans le commerce sont à la fois trop chers, pas très originaux, et disponibles en noir et marron foncé.

Leur philosophie est simple, proposer une ligne de produits de qualité, avec un design minimaliste, de la couleur et un prix qui reste assez bas. C’est aujourd’hui ce qui ressort de la gamme de sacs que propose Carl Friedrik. En faisant le choix de cuirs au tannage végétal, de coutures en point sellier, la qualité du produit semble garantie, et les produits devraient pouvoir vieillir sereinement.

carl-friedrik-palissy25-leather-bag-is-cognac-1

Mais le plus intéressant, une fois le problème de qualité mis de côté, c’est le design de l’ensemble des produits. Car créer un joli design de sac, c’est une chose, mais le plus compliqué c’est de développer toute une gamme ayant une cohérence. Qui soit à la fois originale, et assez sobre et pratique pour être utilisée facilement au quotidien, tout en ayant une vraie personnalité, et un style reconnaissable, qui s’intègre dans l’identité de la marque.

Une gamme cohérente pour le gentleman urbain

On ressent dans le design des pièces, l’influence des origines suédoises des deux fondateurs avec des lignes épurées, pas de parties inutiles, l’objet sert la fonction. On trouve sur certains modèles de légères touches de couleur, mais toujours très discrètes.

carl-friedrik-palissy-briefcase-chocolate-brown-1-orange-b
Un cartable sobre et de bon goût, avec le léger twist qui change tout

L’ensemble de la ligne de sacs Carl Friedrik se divise en trois. Une première gamme, celle la plus mise en valeur, consiste 3 modèles de cartables, un weekender et une pochette réalisés en cuir lisse, très élégants. La seconde un peu plus casual, comporte aussi 2 cartables, un weekender et une trousse de toilette. Le cuir utilisé est un cuir grainé marron très foncé, et les bandoulières sont un peu plus visibles, ce qui donne un côté un peu plus casual à cette ligne. Enfin, la dernière ligne de la marque se veut beaucoup plus sportive, avec deux sacs à dos (oui il est possible de faire des sacs-à-dos avec du style, même si ça ne t’autorise pas à le porter avec une veste), un cartable et un weekend. La particularité de ces quatre pièces est d’être réalisée majoritairement en nylon, au lieu du cuir, ce qui donne tout de suite un autre style aux pièces. Bref, on peut remarquer que la marque prend soin de créer des pièces pour tous les styles, et dans chaque cas, de travailler à proposer des design réfléchis.

carl-friedrik-C3-4-holdall-ls-navy-1.jpg
Pöur les plus baroudeurs, les modèles en nylon offrent une utilisation et un style différents

Mais ce n’est pas tout, des sacs réussis c’est une chose importante mais nos usages changent, et il faut penser à rendre les sacs polyvalents. C’est une autre source de réflexion de la marque

carl-friedrik-bolton-is-chocolate-2.jpg
Le cuir grainé associé à une bandoulière bien visible donnent un côté moins formel à ce sac.

Des cartables citadins, et plus

C’est lors d’une discussion avec l’équipe de Carl Friedrik à l’approche des vacances que nous avons abordé ce sujet. Pour des vacances assez longues (comme celles dont tu reviens), c’est simple, nous sommes tous équipés de valises pour ça. Mais il est de plus en plus fréquent de partir en weekend juste après le travail le vendredi soir, pour une période très courte, en général une ou deux nuits. Et dans ce cas, on se retrouve le matin avec notre sac habituel, pour aller au travail, et une petite valise pour le weekend, et il faudra traîner les deux pour le weekend.

Alors pourquoi ne pas avoir un sac adapté à cela ? En se basant sur le design le plus populaire de la marque, celui du cartable Palissy, et en l’agrandissant un peu il devient un sac 25h tout à fait convaincant.

carl-friedrik-palissy25-leather-bag-is-cognac-1.jpg
Le modèle Palissy en 25h garde un format utilisable au quotidien, en permettant d’emmener avec soi le strict minimum pour une nuit.

Partant du même raisonnement, en changeant les proportions, la marque a développé un modèle 48h, le Palissy Weekend. Plus ramassé, mais plus large, parfait pour un weekend. On garde les mêmes règles de design, et surtout, la petite touche de couleur grâce au rectangle qui rappelle la doublure sur les trois modèles.

bbbb
Quoi de mieux qu’un weekender complémentaire à son cartable, un moyen élégant de remplacer la valise cabine en nylon noir.

J’ai été particulièrement séduit par cette stratégie, qui commence à mettre en place les bases d’une ligne de bagagerie, complète. Au-delà de la cohérence de la marque, cela permet à un client, de trouver les sacs qui correspondent à chacun de ses besoins, avec un même design, parfait dans une garde-robe !

carl-friedrik-palissy-briefcase-is-chocolate-2.jpg

Je suis rarement enthousiasmé par les marques de maroquineries milieu de gamme. Il y a toujours quelque chose qui cloche. C’est souvent les matériaux, mais aussi le design qui me gênent. Trop compliqués, trop sobres, le juste équilibre est dur à trouver. Dans le cadre de la ligne Palissy, j’ai trouvé que la petite bande découpée à l’extérieur, qui rappelle la doublure est très bien vu. Cela permet d’amener un peu de couleur et de twist à un design qui pourrait paraître trop simple (oui, le minimalisme c’est intéressant, mais à force de voir des pièces trop sobres, sans âme, aucun intérêt). C’est un détail que j’aurais aimé retrouver sur l’ensemble de la gamme, tant il m’a séduit, en particulier avec une peau marron et une doublure orange, vraiment réussi ! A noter que la marque propose un service de patines sur le modèle Palissy, et le Palissy 25h. Il ne reste plus qu’à voir ce que donnent ces sacs à l’usage et comment ils vieillissent pour parfaire le tout !

4 commentaires sur « Carl Friedrik, la maroquinerie minimaliste »

  1. Encore un super article.
    J’avais pu voir cette marque sur Instagram, sans savoir ce que ça vaut vraiment.
    Ca donne bien envie d’essayer !

    J'aime

  2. Sympa ! C’est vrai que c’est une tannée (hu-hu) pour trouver une marque qualitative en dehors des enseignes de grand luxe. Je vais regarder ça de plus prêt… Ça sent le cadeau de Noël 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s