Sartoria Voglio : l’art du pantalon

Un des métiers qui est le plus longtemps resté dans l’ombre est celui de culottier. La personne en charge de réaliser des pantalons pour un tailleur est toujours restée dans l’ombre de celui-ci. Pourtant, l’arrivée des réseaux sociaux et avant eux des forums a permis à des dizaines de passionnés de lancer des discussions au sujet du pantalon sur-mesure, alors même que c’est la pièce la moins considérée du vestiaire masculin, à tort. C’est cet intérêt poussé à l’extrême par les amateurs, et une offre catastrophique en prêt-à-porter qui a conduit à mettre en avant le travail du culottier. En particulier ceux de la ville de Naples, qui accueille en son sein plusieurs grandes familles de culottiers : Ambrosi, le premier à avoir été mis en avant sur le Net, mais aussi Voglio, Cerrato ou Mola. Ainsi ces dernières années ces maisons ont commencé à se déplacer pour organiser des trunk show un peu partout dans le monde, rendant au pantalon l’importance qu’il mérite, et permettant aux amateurs de personnaliser à l’extrême cette pièce aussi.

Depuis un peu plus d’un an, Alberto Voglio, qui dirige un atelier dédié à la réalisation de pantalons de manière artisanale, se déplace à Paris pour rencontrer ses clients. J’ai eu la chance de pouvoir rencontrer Alberto et son équipe à Paris lors de deux de leurs venues pour discuter de son métier, et de cette soudaine popularité du pantalon dans le petit monde sartorial. Je te propose donc de découvrir cette maison d’exception dans l’interview ci-dessous :

2018-06-16 Alberto Voglio-3.jpg

Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous présenter votre parcours et l’histoire de votre atelier ?

Notre histoire commence dans les années 1900, lorsque mon arrière-grand-père, Giuseppe Voglio et son frère Pasquale commencèrent le travail que je continue de réaliser aujourd’hui. En 1907, le frère de mon arrière-grand-père émigre au Chili ou en à peine deux ans il devient célèbre et ouvre une boutique tailleur à Santiago du Chili où pouvaient se croiser entre autres clients des chefs d’état. Au Chili, la maison de tailleur a prospéré avec le fils de Giuseppe, Umberto, jusqu’à la fin des années 90, celui-ci n’ayant pas d’héritiers.

A Naples, l’activité s’est transmise depuis mon arrière-grand-père à son fils Alberto qui a lui-même enseigné le métier à mon père Bruno.

Mon père décida en 1966 de se spécialiser dans la production de pantalons de manière artisanale et majoritairement pour hommes. De l’âge de 16 ans jusqu’à son décès prématuré à 66 ans, mon père a continué son travail avec rigueur et passion pendant 50 ans.

J’ai pour ma part appris cet art à ses côtés depuis l’âge de 9 ans, et quelques années plus tard je me suis diplômé en modélisme et coupe de costumes pour homme dans une école de mode.

2018-11-15 Pantalon Voglio-50.jpg
finitions main, points d’arrêt, aucun doute nous sommes à Naples

J’ai continué à travailler aux côtés de mon père et j’ai hérité de celui-ci la passion, la rigueur et l’attention aux détails et aux moindres exigences du client. Ces caractéristiques nous ont permis d’atteindre un très haut niveau de qualité dans la réalisation de pantalons, dans l’élaboration de notre produit qui est entièrement réalisé à la main même dans les plus petits détails. Toutes les étapes sont confiées à des personnes qui réalisent les détails avec soin et attention.

Mon histoire, comme le veut la tradition, a une dimension familiale ce qui permet aussi une meilleure entente entre collaborateurs pour une production la plus parfaite possible.

Pour conclure, l‘amour, la passion, l’attention aux détails et le respect de la moindre demande des clients me permettent d’affirmer avec fierté que la sartoria Voglio est une des meilleures dans le domaine de la production de pantalons sartoriaux.

2018-06-16 Alberto Voglio-18.jpg
Bruno, Alberto et Michele lors de l’un de leurs Trunk Shows parisiens

Produisez-vous des pantalons uniquement sous votre nom ou aussi pour d’autres marques ou tailleurs ?

Actuellement nous collaborons avec une grande marque. Mais les pantalons avec ma marque présentent des caractéristiques plus exclusives. Nous ne collaborons pas avec d’autres maisons de tailleurs.

Ces dernières années nous avons vu exploser les propositions de demi-mesure, qui se développe plus facilement qu’une maison de grande mesure. Lorsqu’on arrive à votre niveau de qualité, y a-t-il aussi une demande pour quelque chose de plus rapide ? ou bien pour un prêt-à-porter de très haut niveau ?

Il est certain qu’il existe sur le marché des produits en prêt-à-porter de très grande qualité mais il est quand même nécessaire de les différentier des produits sartoriaux. Proposer des pièces de qualité et dans le même temps exclusives demande un certain temps. Je reste persuadé que lorsqu’il s’agit de mesure il ne faudrait pas penser à la parole « accélérer ».

Parlons tissus, quels tisseurs proposez-vous ?

Je n’ai pas de réelle préférence. Je pense que chaque drapier ou tisseur a ses propres particularités et il est intéressant de pouvoir travailler avec tous.

En quelques années, l’art tailleur napolitain est devenu celui le plus vu dans les médias, comment l’expliquez-vous ?

Nous les tailleurs napolitains sommes fiers de cette évolution et je crois que l’art tailleur napolitain est apprécié du public pour son histoire. Après tout, Naples est une ville de style.

2018-11-15 Pantalon Voglio-28.jpg
Détail typiquement naplitain, la patte de boutonnage interne qui permet un second boutonnage. Typique, mais pas pratique pour aller au petit coin!

Quels sont les marchés et les clients qui sont le plus demandeurs d’une offre de pantalons en grande mesure indépendante ?

Aujourd’hui le marché du pantalon sur mesure est très étendu. La demande explose dans le monde entier, depuis les Etats-Unis, jusqu’à la Chine ou la Russie.

Les clients sont des hommes de bon goût qui aiment s’habiller avec élégance et avec une passion pour l’art tailleur sous toutes ses formes. A mon avis, le public japonais est celui qui apprécie le plus l’art tailleur napolitain.

Le client semble souvent avoir plus de difficultés à commander un pantalon seul au contraire d’une veste. Comment lui fait-on comprendre l’intérêt de ce type d’offre ?

Mon idée est qu’un pantalon sartorial reste une pièce extrêmement polyvalente qui peut être portée indifféremment avec l’ensemble des pièces d’une garde-robe en fonction du style que le client attend, tout en gardant une ligne sartoriale.

Quelles sont les tendances actuelles au niveau du pantalon ? 

La tendance la plus suivie ces dernières années est celle d’un pantalon taille haute sans passant à la ceinture, porté soit avec des bretelles soit avec des side-adjusters.

2018-06-16 Alberto Voglio-11.jpg
Le pantalon se libère, la mode est à la ceinture large, décalée, avec des formes toujours plus originales

Quels sont vos prochains projets ? Comment votre marque va-t-elle se développer ?

Mon objectif est de faire connaître mes pantalons dans différentes régions du monde. Actuellement nous sommes présents en Europe et nous avons déjà commencé à prévoir des trunk show pour 2019 à Paris, Zurich, Genève, Bruxelles et Londres. Tout en étant ambitieux et confiants sur les développements futurs de la marque, l’idée de base est de maintenir l’intégrité du produit que nous proposons.

Comment pensez-vous que le marché évoluera dans les prochaines années ?

Ces dernières années, avec l’arrivée des réseaux sociaux, le marché a radicalement changé en facilitant l’accès à des contenus sur l’art tailleur et en l’amenant à un public qui même s’il reste pointu est plus large. A mon avis, ce sera toujours plus important et permettra le développement et l’amplification du marché des produits sartoriaux. En revanche, il est important de bien prendre en compte qu’il est fondamental qu’il y ait toujours un contact entre le client et l’artisan.

2018-11-15 Pantalon Voglio-6.jpg
Grâce à Naples, le pantalon devient une pièce forte. La profusion de détails lui redonne un intérêt stylistique. Pratique pour avoir une tenue stylée, même l’été!

Anatomie d’un pantalon Alberto Voglio

Le procédé pour réaliser un pantalon Alberto Voglio respecte les canons de la grande mesure. Après une prise de mesure lors d’un premier rendez-vous qui permet aussi de définir le tissu et les différents détails du modèle, un patron est réalisé pour chaque client. Le pantalon est ensuite coupé et bâti pour réaliser un essayage intermédiaire qui permettra de vérifier les mesures et de modifier la coupe en fonction du ressenti du client. Après le premier essayage, soit le pantalon peut être fini afin de le livrer et de procéder à un essayage final, soit si c’est nécessaire, Alberto procédera à un ou plusieurs essayages jusqu’à arriver au résultat parfait.

2018-11-15 Pantalon Voglio-26.jpg
La qualité des matières utilisées est exemplaire. La ceinture est réalisée avec du coton de chemise venant de grands noms de la chemiserie.

Chaque pantalon est réalisé à partir d’un patron personnel. La moindre pièce de tissu est réétudiée et adaptée en fonction du physique du client et de la coupe attendue. Rien n’est laissé au hasard et aucune économie de temps n’est faite. Même la partie intérieure de la braguette est adaptée.

2018-11-15 Pantalon Voglio-29.jpg
Boutonnières main, évidemment, on remarque la complexité à travailler le solaro, qui s’effiloche facilement

Ce qui frappe le plus lorsqu’on regarde un pantalon Alberto Voglio, c’est la quantité phénoménale de passages réalisés à la main. Que ce soient les points d’arrêt, les boutons, les boutonnières, le montage de la ceinture, même le surplus de tissu à l’arrière est renforcé par un point large. J’ai rarement eu l’occasion de voir une telle quantité de détails sur ce genre de pièce. Un vrai régal pour les yeux, qui montre la précision et le talent dont font preuve les ouvriers de l’atelier.

2018-11-15 Pantalon Voglio-24.jpg
Des détails, et des points. Même le surplus de tissu est fini à la main

Pour conclure

En attendant mon premier essayage, difficile de donner un avis sur la réussite de la coupe  d’un pantalon, je m’exprimerai sur le sujet en temps voulu. Mais j’ai peu de doutes. En effet lorsqu’on voit l’exceptionnelle qualité de la réalisation des pantalons, on ne doute pas trop qu’Alberto Voglio connaît son métier. Alors que la plupart des gens se concentrent sur la veste, ceux qui ont poussé leur réflexion un peu plus loin se rendent compte que le pantalon a aussi toute son importance. En effet c’est lui qui va déterminer la base de notre silhouette. En plus, lorsque l’été arrive et que le port de la veste devient dispensable, le pantalon (ainsi que la chemise), reste indispensable, autant en profiter pour s’amuser avec lors de sa conception.

L’offre d’Alberto Voglio a Paris commence à partir de 600€ tissu inclus, le prix variera ensuite bien sûr en fonction des étoffes choisies. Une belle affaire pour une pièce en grande mesure réalisée à la main.

 

2018-11-15 Pantalon Voglio-22.jpg
on peut voir sous le passepoil que la poche est bien montée main

 

2018-11-15 Pantalon Voglio-33.jpg
Pas moins de 5 boutons (+ 1 caché) et 3 points d’arrêt de chaque côté

 

2018-11-15 Pantalon Voglio-43.jpg
demi-point pour la braguette aussi

 

2018-11-15 Pantalon Voglio-53.jpg
Les poches arrière sont réalisées avec la même précision que des poches de veste passepoilées, et toujours à la main

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s