L’Officine Paris : un petit coin d’Italie dans la capitale

Pour attaquer cette saison, j’aimerais vous présenter une belle (et jeune) adresse parisienne. L’officine Paris a ouvert il y a deux ans environ. C’est après avoir suivi l’actualité de la boutique sur les réseaux sociaux pendant quelques mois que je me suis décidé à pousser la porte de ce qui semblait bien être une petite caverne d’Ali Baba sartoriale et rencontrer Victor son fondateur. Celui-ci a décidé après une dizaine d’années à travailler dans des boutiques de PAP de se lancer et d’ouvrir son propre magasin.

Me voilà donc au 71 avenue Marceau. Et je dois avouer avoir été immédiatement séduit. Par l’accueil tout d’abord. On ne se sent pas à proprement parler dans une boutique, où on vient, on choisit, on paye et voilà. Le but de Victor était de créer un salon pour hommes, un endroit où on apprécie de venir découvrir les nouveaux produits, tester de nouvelles couleurs, de nouveaux motifs… Quand on est passionné, on reste rarement cinq minutes dans une boutique, on observe, on touche les matières, on vérifie des accords (improbables ou pas) … et c’est exactement ce qu’on a envie de faire en entrant ici.

2017-05-25 L'Officine-55.jpg

 

Hormis l’accueil très chaleureux de Victor et Nada avec qui il gère la boutique, j’ai été impressionné par sa sélection de produits.  Alors bien sûr, certains me diront que pour une boutique homme, c’est assez simple, des costumes, des chemises, quelques cravates, et on a fait 90% du travail. Mais c’est justement là qu’est tout le challenge. Comment donner envie au client de rentrer, de tester, de se laisser séduire… Je suis toujours effaré du choix limité de certaines enseignes, que ce soit au niveau des couleurs, des motifs, on va du bleu au gris avec un peu plus de bleu. Ce qui fait la différence, c’est le goût et la passion pour les produits. Tout est sélectionné avec soin, il y a bien sûr de quoi contenter tous les styles et tous les besoins, et pour toutes les bourses. La majorité des produits proposés le sont sous la marque « L’Officine Paris » et quelques références ont le nom de la marque qui les fabriquent. Dans tous les cas, les produits sélectionnés viennent des plus grands ateliers italiens et sont choisis avec soin. Je vous propose donc de découvrir plus en détail ces produits.

 

Le cœur de l’offre, les costumes PAP et sur-mesure

Depuis quelques années, c’est le nerf de la guerre. La veste est examinée sous toutes ses coutures, le moindre détail devient un élément caractéristique et primordial de la veste. On vérifie le type d’entoilage, les surpiqûres, l’inclinaison et l’arrondi des poches… Il est vrai que la multiplication des enseignes de demi-mesure a permis à chacun de trouver l’offre qui lui convient le mieux (ou pas encore).

2017-05-25 L'Officine-48.jpg
Costumes, vestes, pantalons, tout le nécessaire pour habiller un homme est disponible

 

A ce sujet, on trouvera à l’Officine une sélection de costumes et vestes en prêt-à-porter, ainsi que la possibilité de faire réaliser ces pièces en demi-mesure. Pour ces deux gammes, la logique est la même : proposer un tarif bien placé tout en gardant une fabrication italienne. Les vestes sont entièrement entoilées que ce soit pour le prêt-à-porter ou la demi-mesure, les finitions très propres, avec un prix compris entre 790€ et 990€ pour les costumes en prêt-à-porter et 730€ à 970€ pour les blazers et vestes (à l’exception de certains modèles avec un tissu plus cher), et 900€ pour une veste en demi-mesure contre 1150€ pour un costume, c’est un sans-faute. En cas de besoin, le PAP peut être retouché par la maison, ce qui vous évite de vous en occuper. Dans un souci de transparence et de pédagogie un pan de veste non fini est exposé, il permet au client de comprendre ce qu’est un entoilage.

Pour la demi-mesure, vous retrouverez bien sûr tous les drapiers habituels, et les options de personnalisation vous permettant de rendre votre vêtement unique.

2017-05-25 L'Officine-54.jpg
Ici, on éduque le client, il n’y a rien à cacher, ce pan de veste non fini permet de mieux faire comprendre la construction d’une veste

 

Les chemises

Pour les chemises, on trouvera principalement du PAP, toujours made in Italy (bien qu’il soit possible de passer à la mesure avec la maison Marol pour un tarif de 390€). Affichées à un tarif très bien positionné de 120€ elles sont une belle option de milieu de gamme pour se constituer un fond de roulement ou renforcer un dressing déjà bien établi. On trouvera à la fois des tissus business classiques, indispensables mais aussi des propositions plus osées, pour ceux n’ayant pas peur d’assumer leurs goûts (ou les portant dans un contexte plus casual).

2017-05-25 L'Officine-46.jpg
Les grands basiques de la garde robe masculine sont présents, épaulés par quelques options plus originales

 

Depuis quelques semaines ces chemises ont été rejointes par une sélection de chez Avino, une marque napolitaine avec qui il vous est proposé une ligne plus haut-de-gamme parfaite pour les amateurs de produits sans concession sur la réalisation et de passages main (8 ici), la grande spécialité des chemisiers napolitains.

2017-09-26 L'Officine-19.jpg
Pour ceux cherchant un produit plus exclusif, ce modèle de la maison Avino se distingue tant par sa construction que par le détail stylistique du poignet

 

Pour finir, vous trouverez aussi de très belles chemises casual de chez Alessandro Gherardi pour des tenues de weekend décontractées mais toujours avec goût !

2017-09-26 L'Officine-13.jpg
Même les chemises casual bénéficient d’une finition irréprochables. On distingue comme support un sac de chez Calabrese 1924

 

Les accessoires

Sans eux il serait difficile de complètement réussir une tenue, et pourtant nombreux sont ceux qui les négligent.

Commençons par les cravates. Ici aussi, la sélection se divise en deux. Une première ligne qui se compose de modèles tricots et des cravates 3 plis classiques à 75€, et une seconde ligne, de la maison Dolcepunta qui propose des cravates avec un montage 7 plis à 180€. Cela permet encore une fois de proposer des options tarifaires et techniques variées. En revanche, en ce qui concerne le style, on retrouvera une multitude de possibilités dans les deux lignes, ce qui permettra à tous les clients de laisser libre cours à leur fantaisie (mais oui ! Lâchez-vous ! La couleur n’a jamais blessé personne !).

2017-05-25 L'Officine-11.jpg
Les cravates Dolcepunta 7 plis sont une option intéressante pour le passionné à la recherche d’un produit plus rare

 

En plus des cravates, on trouve bien sûr une ligne de pochettes roulottées main en Italie, et une sélection de modèles de la célèbre maison Simonnot-Godart. Ici encore la proposition de style est large, des modèles les plus sobres aux motifs et couleurs plus soutenus.

2017-05-25 L'Officine-14.jpg
La pochette se décline du modèle le plus sobre, pour vos tenues business à des choix avec plus de caractère, pour des tenues plus personnelles.

 

Enfin, elles se font encore rares dans les boutiques françaises, où l’on propose surtout des modèles unis ou à simples motifs géométriques, les écharpes sont ici à l’honneur. Que ce soit pour la collection été ou hiver, vous trouverez à l’Officine de magnifiques écharpes provenant de chez Calabrese. Ce sera l’occasion d’agrémenter vos tenues de pièces fortes qu’on garde peu de temps sur soi, parfait pour commencer à intégrer couleurs et motifs (oui, encore eux).

2017-09-26 L'Officine-32.jpg
Qu’elle soit pour l’été (en lin) ou pour l’hiver (en laine ou en soie), l’écharpe est une pièce à ne pas négliger dans le vestiaire masculin.

 

L’offre est bien sûr en perpétuelle évolution, et de nouveaux produits viennent régulièrement la compléter. Vous pourrez trouver prochainement deux maisons napolitaines, avec les boutons de manchette de chez Barbarulo et les parapluies de la maison Talarico (réalisés artisanalement depuis 1860).

 

Le casual

Un autre des points forts de l’Officine, est de ne pas proposer uniquement un vestiaire formel masculin mais de s’ouvrir aussi à des pièces beaucoup plus décontractées, tout en gardant bien sûr une exigence élevée sur la qualité des vêtements proposés.

Le fer de lance de cette offre est la sélection de jeans de la maison italienne Sartoria Tramarossa. Sartoria Tramarossa est un fabricant de jeans très haut-de-gamme en Vénétie. Il existe plusieurs particularités propres à la ligne proposée, notamment la personnalisation (initiales, étiquette en cuir à l’arrière du jean), une multitude de détails (fils contrastés…), 3 modèles réalisés dans 11 « lavages différents » (effet neuf, délavage 1 mois jusqu’à 3 ans).  Une interprétation très « sprezzaturesque » du jean selvedge qui m’a particulièrement séduit, ayant tendance à trouver l’univers du jean de qualité un peu ennuyeux (oui, je sais les puristes de l’indigo japonais hurleront au sacrilège, mais tant pis…).

2017-05-25 L'Officine-3.jpg
Les trois modèles les plus demandés de la Sartoria Tramarossa

Une autre pièce particulièrement belle de la collection de cet hiver est un magnifique blouson qui mixe les matières (tissu, veau velours…) tout en restant très sobre à porter.

2017-09-26 L'Officine-17.jpg
Bien qu’étant plus utilisateur de vestes que de blousons, je trouve ce modèle particulièrement intéressant (à imaginer avec un pantalon en flanelle gris clair et une cravate tricot orangée…)

Difficile de terminer cet article tant j’ai l’impression d’oublier de présenter ou de détailler certains produits (vous ai-je dit qu’on trouve des manteaux avec ou sans épaulette, des pulls… ?). Ce qui m’a frappé en venant à L’officine, c’est le sentiment de ne pas être dans une boutique, mais dans un immense dressing (sauf que tout n’est pas à ma taille, pour le plus grand bonheur de mon banquier). Même la cabine d’essayage est à ne pas rater, On se sent comme à la maison. Contrairement à beaucoup de boutiques qui proposent surtout des basiques, on a accès ici à un vestiaire beaucoup plus large, beaucoup plus libre et très pointu (même ces fameux basiques, lorsqu’ils sont proposés, ont des détails qui les rendent plus intéressants pour le passionné). Mais au-delà de la sélection de produits, c’est surtout la rencontre avec de vrais passionnés que je retiendrai. Essayer d’amener de petites touches de la folie du Pitti, ou plus simplement le goût pour une flamboyance mesurée qu’apprécient particulièrement les italiens est un pari osé dans une ville où règne le triumvirat Noir/Bleu/Gris. Cela ne peut réussir que grâce à un échange avec des personnes à l’écoute de leurs clients, qui sauront leur conseiller des pièces intéressantes pour développer leur garde-robe en évitant les deux obstacles que sont l’accumulation de costumes bleus ou gris et l’achat de pièce coup de cœur qui ne sera jamais portée. Il ne vous reste plus qu’une chose à faire, pousser la porte du 71 Avenue Marceau !

 

 

2017-05-25 L'Officine-23.jpg
Les finitions internes d’un jean Sartoria Tramarossa

 

2017-09-26 L'Officine-7.jpg
Un bel exemple de look élégant et décontracté pour l’automne

 

 

2017-05-25 L'Officine-4.jpg
La personnalisation vue par la Sartoria Tramarossa

 

2017-05-25 L'Officine-7.jpg
Un autre exemple de look plus habillé mettant en scène les produits distribués par L’Officine Paris

 

2017-09-26 L'Officine-2.jpg
Tous les produits bénéficient de finitions de haut niveau. On voit ici un bouton cousu selon la méthode « Zampa Di Gallina »

 

2017-09-26 L'Officine-24.jpg
Manteau prêt-à-porter, vous remarquerez la milanaise à la boutonnière du revers

 

2017-05-25 L'Officine-37.jpg
Véritbable mascotte de la boutique, l’Officinette, moyen de transport préféré du dandy parisien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s