Le Diable se cache dans les accessoires

La plupart des questions que je reçois sont des demandes de conseils d’achat. Quelle marque ? Quelle pièce ? Compléter sa garde-robe, en particulier lorsqu’on a un budget limité (ou que l’on veut limiter sciemment ses achats, coucou Guillaume) peut vite devenir un débat philosophique avec soi-même. J’ai imaginé une petite série d’article, en lien avec celui que j’avais écrit sur les pièces indispensables d’un vestiaire, en élargissant la réflexion à « Comment se faire un vestiaire polyvalent avec de la personnalité ? ». Mais avant de digresser sur les grands classiques à avoir en moult exemplaires, qu’on appelle communément basiques, j’ai eu envie de m’intéresser au reste de notre vestiaire.

Avec une tenue somme toute classique, on peut voir 3 pièces qui viennent lui donner plus de personnalité

Je me souviens d’une discussion que j’ai eue il y a quelques années déjà avec Valérie Bompard, la créatrice de la boutique Revenge Hom à Strasbourg, grande experte en style et bon goût (masculin comme féminin) et gastronome avertie. Nous en étions arrivés à la conclusion qu’une bonne tenue c’est comme un bon plat pour un cuisinier. Pour que ce soit réussi, il faut atteindre un savant équilibre entre chaque ingrédient. On va choisir de mettre en avant certains goûts, certaines couleurs, saveurs…. Bref, tu vois l’idée. Il suffit d’un léger déséquilibre et c’est raté. En même temps le meilleur moyen de ne pas rater c’est de ne pas tenter, au risque fort probable d’avoir quelque chose de fade, sans goût, convenu.

Une tenue, c’est pareil. Chaque matin tu assembles différentes pièces, plus ou moins obligatoires (on sort plus souvent sans cravate que sans pantalon), plus ou moins fortes (cravate bleue ou vert pomme ?), en essayant d’arriver à un résultat équilibré, qui passe bien, sans être trop standard. Oui même un uniforme costume gris, chemise blanche et cravate bleue peut avoir de la personnalité si tes ingrédients, pardon tes pièces sont bien choisies. Pour amener un peu de goût, de personnalité à tes tenues il y a des pièces qu’on considère peu, des accessoires qui peuvent tout changer, peut-être un peu désuets, mais qu’il ne faut oublier. Pourtant la plupart des gens y consacrent trop peu d’attention, à tort selon moi.

Les avantages de ces accessoires ? Tu peux te contenter d’en posséder un seul exemplaire d’une part, et ils montrent tout de suite que tu as un certain goût pour tes tenues (car oui, même chez les grands tailleurs il y a des clients qui n’ont aucun intérêt pour le style), avec le temps ils vont se patiner, devenir « iconiques » de ton style. Leur inconvénient ? On pense souvent pouvoir se contenter du premier prix. Même s’il n’est pas nécessaire de débourser des sommes inconsidérées, je conseillerais toujours d’investir un minimum, quitte à n’avoir qu’une seule pièce tant qu’elle dure.

Dans cet article, j’essaierai de te montrer comment te contenter d’une seule pièce à chaque fois, éventuellement deux lorsque cela me semble pertinent. Cela dit, entendons-nous bien, je ne considère pas forcément qu’il y ait besoin de se limiter à une pièce. Ma tendance à la collectionnite aigüe me pousse à tester plein de choses. Si tu en veux 3, 4, 12, 27 itérations, grand bien t’en fasse !

Une paire de gants

Cela semble presque évident. Pourtant trop peu de gens portent des gants. Indispensables l’hiver, voire à la mi-saison, quand les matins sont frais, les gants sont tes amis. Idéalement une belle paire de gants doit être faite en cuir, peu importe si c’est de l’agneau, du cerf, ou la Rolls, du pécari. C’est une question de goût, et de style, chaque peau ayant un aspect esthétique bien particulier. Pour la doublure, il y a différentes écoles. Les personnes rigides ne jurent que par le cachemire. En pratique tu as le choix, non doublé, de la soie, de la laine, du cachemire… Cela dépend à la fois de ta sensibilité au froid et d’où tu habites. Idéalement, la paire sera réalisée artisanalement, à Naples ou Saint Junien, même si je ne peux que t’exhorter à considérer la production de l’illustre maison Omega à Naples.

Les gants permettent de donner plus d’importance au cuir, au delà des chaussures

Ton choix ? Cela dépend… Si tu as un peu de budget, je te conseillerais une unique paire en pécari doublée cachemire. Un beau pécari marron, c’est parfait. Mais pour moi la paire la plus polyvalente, qui m’a frappé dès ma première visite à l’atelier, c’est une paire dans le coloris « Dakar », un magnifique jaune, qui aura l’avantage de pouvoir aller aussi bien avec du marron, du noir, que du bleu. Osé certes, mais très pointu. Un must have selon moi, qui patinera magnifiquement bien avec le temps.

Une autre option, serait d’avoir deux paires. Une noire pour les tenues les plus formelles, et une marron pour les tenues les plus casual. Dans ce cas, je partirais sur une paire noire en agneau, doublée soie (voire non doublée ? un plaisir de connaisseur), idéale pour ajouter une touche d’élégance sobre. Pour la deuxième paire, pour changer du pécari (un peu couteux il est vrai), mais tout en amenant une option plus robuste et texturée, je te conseille une paire en cerf, doublée cachemire. J’adore le toucher du cerf, je trouve que c’est une option parfaite pour une paire qui risque de t’accompagner dans toutes tes aventures.

Mes deux options, un pécari « Dakar », ou bien une paire marron et une noire (ici le rouge apporte encore plus d’importance)

Un sac

Que dire… Depuis que l’arrivée des laptops a offert à chacun un magnifique sac en toile noire pour transporter son ordinateur, c’est la déprime. Depuis, convaincre les hommes qu’il faut investir dans un beau sac pour le quotidien est compliqué. Sans compter qu’un sac c’est une grosse pièce, contrairement aux gants, tu risques d’avoir du mal à t’en tirer pour moins de 100€.

Mon conseil ? Un beau sac, c’est souvent en cuir, même si certains modèles en tissu peuvent être crédibles (comme les légendaires sacs Filson). Le plus compliqué, c’est de choisir la bonne taille, on a tendance à vouloir choisir le plus gros possible car ça permet de contenir plus. Gare à l’excès de motivation, d’une part le poids du sac en lui-même augmente proportionnellement à la quantité de matière utilisée pour le produire, et d’autre part…. On met trop de choses dedans ! Et on se retrouve à porter une enclume. Pense bien à ce qui t’est nécessaire au quotidien (j’ai la fâcheuse habitude de me balader avec beaucoup de choses) et choisis en conséquence.

Le sac ne sert que lors des déplacements, on peut se permettre un peu de fantaisie…

Personnellement, je me dirigerais vers un sac marron foncé, ça patinera bien, et ça va avec tout (et même si tu avais un manteau noir, personne ne te reprochera un sac marron). Une autre option serait un beau bleu, comme celui que j’ai fait faire par la maison Bonino.

De la maroquinerie

Logiquement, tu te doutes de la suite. Ce qui est valable pour le sac l’est d’autant plus pour tout le reste des accessoires en cuir. Portefeuille, porte-cartes, porte-monnaie, étui de passeport… Ils nous sont indispensables au quotidien. Même pour aller chercher le pain. Ce serait dommage de les négliger. Le côté intéressant de ces pièces est qu’elles sont invisibles 95% du temps (oui, j’ai mesuré). Tu peux donc t’essayer à des couleurs plus originales, une petite patine bien gérée, voire même, si tu as un peu de budget, un petit insert en cuir exotique ? Bref, fais toi plaisir, trouve une maison qui te permettra de faire des pièces qui te plaisent, et le tour est joué. Surtout maintenant que les pièces d’identité française sont au format carte bleue.

Peu importe l’usage, la petite maroquinerie permet de sortir des sentiers battus (et fait d’excellentes idées cadeau)

Une montre

Ah… le sujet qui fâche. J’aimerais écrire sur les montres. C’est un univers qui me fascine, autant que la communauté des passionnés me déprime. Un intéressant mélange entre style et technique. Aujourd’hui, de moins en moins d’hommes en portent. Pire, certains portent des Apple Watch. Si je n’ai rien contre l’idée des smartwatch, j’aimerais que ce soit « en plus », et surtout avec un design moins scandaleusement bling bling. Pour ce qui est des montres classiques, je vois deux options.

Je développe depuis quelques temps la théorie (j’écrirai bientôt une thèse, c’est certain) de l’« Everyday watch », autrement dit (non, pas la montre de tous les jours, enfin si, mais pas que) des modèles de montres polyvalents, qui peuvent être utilisés à la fois à la plage et en costume. Ma théorie pour cela c’est qu’il faut un modèle relativement simple, en acier, cadran blanc, 3 aiguilles, éventuellement une date, ah, et une étanchéité de 100m, pour aller prendre un bain. On en trouve à tous les tarifs, il suffit d’avoir différents bracelets pour en changer le style. Acier ou caoutchouc, et on est dans le registre sportif, hop on change (les bracelets modernes avec système d’emplacement rapide sont parfaits pour ça), un cuir croco noir, et le port du costume passe sans difficulté.

De la plongeuse à la dress watch, l’univers horloger en offre pour tous les goûts et tous les budgets

Si l’option de montre unique ne te convient pas, je te conseille de choisir deux montres. Un modèle plus habillé, pourquoi pas doré (en or, ou plaqué) avec seulement deux aiguilles, et un autre résolument plus sportif, type montre de plongée (ce sont les modèles « robustes » les plus répandus).

La montre reste une pièce importante de l’univers masculin. Certains considèrent que c’est le « seul bijou pour homme » avec l’alliance. Je suis bien évidemment totalement en désaccord avec cette théorie qui ferait passer Beau Brummell pour un excentrique de premier ordre. Mais cela prouve à quel point la montre est importante, d’autant qu’elle est souvent offerte ou achetée pour marquer un moment important de la vie (anniversaire, fiançailles, naissance…), alors il vaut mieux la choisir avec attention pour qu’elle ne finisse pas dans un tiroir.

Un parapluie

Oui, je sais. Ça te fait certainement rire, tu vas sûrement me dire que c’est dispensable. Et bien je ne suis pas d’accord. Il n’y a rien de pire qu’une personne à la tenue impeccable, valant un certain budget, et qui sort un vulgaire pépin à 10 balles. Ridicule. Comment tout gâcher. Pour commencer, si tu ne dois en avoir qu’un, ne prends pas un pliant. Prends en un grand, histoire qu’il te protège totalement même en cas de forte pluie. Si tu n’as pas le budget pour un modèle fait dans un seul morceau de bois, il existe des versions plus économiques en deux morceaux. Mon premier parapluie venait de chez Fox Umbrellas, fait d’un manche en cuir et d’un manche en métal, léger, fin, discret et économique. Si bien sûr tu as un peu de budget, je te conseille de te diriger vers la maison Talarico, distribuée à Paris par l’Officine. Un autre must have.

Voilà bien une pièce qui apporte immédiatement une dose de panache à ta tenue!

Des lunettes de soleil

Les lunettes sont un cas particulier. Un sujet un peu à part. Pourtant peut-on envisager de ne pas les considérer comme un élément de style ? Après tout, elles trônent en plein milieu de notre visage. Et s’il peut être tentant d’en avoir de multiples paires, je trouve intéressant qu’un accessoire aussi visible devienne une partie de notre signature stylistique.

15 ans de lunettes, pour différents usages, du vintage à la marque artisanale, on trouve de tout

Je ne suis pas un expert. Je connais bien sûr les modèles icôniques, les Persol 714 de Steve Mcqueen, ou 649 de Mastroianni, les Ray-ban Wayfarer…. Il y a aussi toutes les marques plus « artisanales », je pense à Jacques Marie Mage (vu qu’on les voit partout, je n’ai pas osé utiliser le qualificatif de confidentielles), dont les modèles me fascinent en photo mais dont je n’envisage d’en porter aucun… Voire, pourquoi pas, une paire sur mesure ? Pensée exactement pour nos goûts ? Ah le sur mesure, le meilleur des luxes !

De quoi écrire

Là encore je t’entends rire depuis mon canapé. En 2022 plus personne n’utilise de stylo ! Les gens prennent leurs notes sur leur ordinateur. Et lorsqu’il faut signer quelque chose, le monde se divise en deux catégories, ceux qui font l’effort d’avoir le Montblanc offert pour leurs 18/20 ans encore sur eux, et ceux à qui l’on prête un Bic au capuchon mâchouillé. Que dire…. Mieux vaut s’abstenir de tout commentaire. Je vais te faire une confidence, les réunions où chacun se cache derrière son laptop pour continuer de lire ses mails m’insupportent. Par conséquent, j’y viens toujours avec un bloc note et un stylo-plume. J’ai prévu un dossier bien plus long sur le sujet, mais pour faire court, c’est un domaine où on peut s’équiper pour vraiment pas cher, il existe de bons stylos à partir d’une dizaine d’euros, un (très) bon bloc-notes idem, et un pot d’encre aussi. Le tout c’est de trouver le trio qui te convienne bien. Et cela peut vite être un signe distinctif.

Mon kit actuel, forcément ça a plus de prestance qu’un ordinateur en réunion.

Un briquet

Cet accessoire est un peu plus dispensable, surtout si on ne fume pas. Mais c’est toujours utile, pour allumer les bougies d’un gâteau d’anniversaire ou d’un dîner aux chandelles. Dans les deux cas, utiliser un Bic (encore !!) serait malvenu. Pour les briquets, le summum c’est Dupont. Un modèle vintage révisé coûte autour de 150€. C’est un budget, j’en conviens. Mais si l’on sort de Dupont, on trouve tout un tas de briquets vintage en bon état de fonctionnement pour quelques dizaines d’Euros (par quelques j’entends même deux ou trois). De quoi rajouter un peu de panache pour pas cher. En plus ils sont rechargeables, c’est écolo !

Que ce soit un modèle mondialement connu ou une pépite vintage à 10 balles, le briquet représente énormément dans l’imaginaire collectif. Indispensable, surtout lorsqu’on ne fume pas.

Optionnels donc indispensables

S’ils sont dispensables pour la plupart des gens, voire insignifiants, ces objets « du quotidien » me semblent être ceux qui permettent d’exprimer nos goûts et d’orienter son style d’une manière assez simple et amusante. Je n’ai sûrement pas été exhaustif (il manque au moins un couteau, parce qu’on ne devrait jamais être à court de matériel quand vient l’heure de couper le saucisson et de déboucher une bouteille), et chacun mériterait un article dédié (c’est en projet), mais j’espère que ce premier tour d’horizon t’aura permis t’élargir tes possibilités sartoriales et donné matière à réfléchir. Pour terminer un point intéressant, tous ces accessoires ne sont pas bon marché, mais ils ont l’avantage de faire de parfaits cadeaux, alors pour ton prochain anniversaire ou Noël, ce sont de bonnes suggestions pour tes proches !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s