Scabal, l’exception(nel) Belge

En tant que client final, il est rare que l’on ait accès directement aux drapiers qui fournissent les tissus utilisés pour nos costumes. En général, le tailleur se charge d’avoir en boutique les liasses permettant le choix du tissu et s’occupe de la commande. Au mieux, certains passionnés vont se charger de chercher eux-mêmes leur tissu chez un grossiste,

comme il en reste encore quelques-uns à Paris. Pourtant il existe bien une exception à ce mode de fonctionnement. La maison Scabal dispose d’une boutique en plein cœur de Paris, avenue Georges V où elle accueille ses clients. En effet, contrairement à la plupart des fournisseurs de tissus traditionnels (qui ne sont pas devenus en plus des grandes marques de luxe généralistes), Scabal propose une offre de demi-mesure réalisée en interne dans ses ateliers en Allemagne. Je reviendrai sur cette offre plus en détails dans un prochain article et vais surtout me concentrer sur le cœur de métier de la maison, les tissus..

Scabal personnalisation
Chez Scabal tout est exclusif, même les rayures qui peuvent être personnalisées

Scabal, drapier de luxe en Belgique

On a l’habitude de considérer que les grandes maisons de tissu sont anglaises ou italiennes. Pourtant une des plus exclusives et luxueuses est Belge. C’est en 1938 qu’Otto Hertz, originaire d’Allemagne ouvre une boutique de négociant en tissus rue Royale à Bruxelles. Mais c’est réellement en 1946 que naît la marque Scabal, acronyme de Société commerciale anglo belgo allemande luxembourgeoise.

scabal-otto-hertz
Otto Hertz fondateur de la marque

Spécialisée dans le tissu, la marque va baser son développement sur un pays : l’Angleterre. Rapidement la maison va racheter des concurrents au Royaume-Uni, Barclays, un négociant en tissus, et surtout Wain Shiell quelques années plus tard, ce qui permet à la marque d’être présente sur Savile Row, tout un symbole. Mais c’est en 1973 qu’intervient le vrai tournant. Scabal rachète l’usine Bower Roebuck à Huddersfield dans le Yorkshire, région à l’eau « pure » bien connue pour ses filatures réputées dans le monde entier. Dans le même temps la maison décide de présenter sa propre collection de vêtements. En 1989 elle complète son offre avec le rachat d’un atelier de confection sur-mesure à Saarebrück en Allemagne.

liasse - Zeus.jpg
On ne le sait pas, mais c’est Scabal qui a inventé le concept de liasse, pratique pour diffuser ses tissus dans le monde entier

Aujourd’hui encore la maison allie ses deux activités, en proposant ses tissus aux tailleurs grande mesure les plus réputés au monde et dans le même temps, en ayant ses propres gammes de demi-mesure et PAP.

Une tradition de l’excellence

Contrairement à des drapiers ayant fait le choix de développer des gammes de tissus destinées à la demi-mesure accessible, Scabal se concentre aujourd’hui encore sur des étoffes exclusives, uniquement très haut de gamme.

Depuis ses débuts, la marque a toujours participé à l’innovation et au développement de tissus de plus en plus en plus luxueux et exclusifs. La marque cultive ainsi son image de drapier d’excellence et propose des tissus qui n’existent nulle part ailleurs.

Cette caractéristique fait partie de l’ADN de la maison depuis son rachat de sa fabrique à Huddersfield qui lui permet une indépendance presque totale dans la production de tissus. Le nombre de tissus ayant permis à Scabal de redéfinir les limites du possible dans son métier est particulièrement impressionnant.

Vicuna
La Vigogne étoffe de légende, le Graal de tout passionné

En 1974, soit 2 ans après le rachat de la filature, Scabal propose le premier tissu Super 120 (plus fin que le Super 100 qui propose déjà une finesse de fibre exceptionnelle). En 1991 la gamme Golden Carrat introduit sur le marché un tissu Super 150. Puis viendront les Super 160, Super 180, et Super 200. En 2004, the Star est un mélange de Super 200 et de vigogne (considérée comme la matière la plus exclusive au monde).

En plus de la finesse de fibre utilisée, produit d’une évolution technologique continue, Scabal va aussi proposer l’utilisation de nouvelles matières premières, comme l’utilisation de la laine de yangir (une chèvre rare Mongol), ou bien de façon plus originale mais certainement beaucoup plus exclusive, l’utilisation de poudre de métaux et de pierres précieuses dans le tissu (or, diamant, lapis-lazuli), ce qui n’amène pas forcément de propriétés particulières au tissu, mais lui donne très certainement un côté exceptionnel et exclusif.

Scabal Diamond.jpg
Vous reprendrez bien un peu de diamants?

Au-delà de ces options qui peuvent étonner, voire sembler superficielles (mais après tout, n’est-ce pas pour ça qu’elles sont indispensables ?), Scabal propose une gamme complète d’étoffes pour répondre à tous les besoins. Du costume classique à la veste sport en tweed, en passant par des draps de lin pour tes tenues estivales, la marque dispose de pas moins de 5000 références de tissus (soit une centaine de liasses), toutes livrables en 48h partout dans le monde. Cette logistique dont le point central est à Bruxelles fait partie intégrante du service premium que propose la marque. Chaque saison, entre 10 et 12 liasses sont ajoutées à la collection, et autant en sont retirées, certaines pouvant faire l’objet de rafraichissements voir même de retours dans la collection en fonction de la demande. Impossible de ne pas trouver son bonheur, avec une garantie d’un tissu toujours premium.

Noble Star Super 200.jpg
Un classique tissu bleu à rayures… oui, mais en Super 200s s’il-vous-plaît

Une proximité avec l’art

Tout au long de son histoire, Scabal a toujours eu une relation privilégiée avec l’art. On remarquera en particulier une proximité avec le cinéma. Scabal va collaborer à la réalisation des costumes de nombreux films en fournissant ses tissus. On notera dans cette liste des grands titres du 7ème art comme le Parrain, Men In Black ou Casino (avec pas moins de 70 costumes pour Robert de Niro), mais la marque deviendra aussi un partenaire privilégié de Brodway dont elle deviendra un fournisseur régulier.

2013-02-05-10-24-59-pm-smell-rose.jpg
Pour l’allure il faut se résoudre, on ne peut rien y faire, je ne lui ressemblerai pas. Pour le smoking en revanche…

Mais le plus intéressant, et original, est peut-être l’histoire de Scabal et… Salvador Dali ! En 1971, la marque commande pas moins de 12 toiles au maître pour représenter ce que sera la mode au XXIè siècle. Cette commande originale est aujourd’hui encore propriété de la maison qui conserve précieusement cet héritage. Deux fois ces dernières années la marque a rappelé l’existence de cette commande étonnante. En 2009 les dessins réalisés par Dali sont reproduits en pièces réelles par des élèves du London Collège of Fashion. Mais surtout, plus intéressant pour les amateurs de tailoring, en 2001 et plus récemment en 2010, Scabal va réaliser des tissus inspirés des toiles. Un excellent moyen d’avoir un petit peu d’histoire en plus dans son costume !

40401447_10156752435984216_6314462254314029056_o.jpg
Créer des tissus en s’inspirant de toiles, un exercice inédit, et fort réussi!

La collection automne/hiver 2018

Cet hiver, Scabal propose 9 liasses :

  • Tornado : une liasse de tissus de costume classiques, dans un poids moyen (320g), on y trouve les couleurs basiques, et une large sélection de motifs (carreaux, rayures…)
  • Triple A : liasse un peu plus haut-de-gamme, ses tissus sont composés d’un mélange de laine Super 120 et de cachemire pour donner une main un peu plus douce, toujours dans un poids moyen, on n’y trouve que des motifs.
  • Pulse : liasse un peu plus originale, les tissus sont aussi plus légers (280g), la structure de son tissage donne un effet plus élastique et un micro-motif faux-uni si on s’intéresse aux détails.
  • Miracle : un tel nom ne peut que laisser espérer des tissus d’exception. Et c’est le cas. Cette liasse propose des tissus en laine Super 180. Alors certains diront que c’est trop qu’une telle finesse de fibre est inutile… peut-être, je demande à voir le tissu porté. La main est en tout cas splendide et donne un effet très luxueux à ces références.
  • Flannel & Saxonny : la flanelle ! Tissu très à la mode ces dernières années, la flanelle est un must have. Même si sa relative fragilité me fait la redouter pour un costume, un croisé en flanelle est une pièce qu’on devrait tous posséder (mea culpa, ce n’est pas encore le cas). La liasse propose des flanelles réalisées dans des laines super 100 à 130.
liasse - finest jacketing.jpg
L’hiver n’interdit pas le port de couleurs, ici tout est possible, vert au rouge en passant par les grands classiques
  • Finest Jacketing : comme son nom l’indique, cette liasse est dédiée aux tissus pour veste sport. Dans une palette de poids allant de 260 à 450g on trouvera ici des tissus un peu plus osés, plus colorés avec la présence de vert bouteille, de tons rouges… le tout dans un mélange de laines Super 100 et de cachemire.
  • Escape : version un peu plus premium des tissus de vestes, on retrouve un mélange de laine et cachemire dans des poids moyens (260-320g), parfait pour une belle veste d’hiver.
  • Cappriccio : micro-collection pour vestes, les tissus sont composés de fibres naturelles avec des fils bouclés. Le mélange laine et soie donne un côté particulièrement luxueux.
  • Zeus : Il ne manquait que les manteaux ! Cette liasse leur rend justice avec plus de 30 références dans un mélange laine et cachemire dans des poids pas trop chauds parfaits pour notre vie citadine (entre 460 et 540g). On y trouve aussi bien sûr quelques références en pur cachemire uni, superbes !

La collection fait la part belle aux motifs, et aux micro-motifs. Les couleurs sont superbes, assumées, sans être trop flamboyantes, elles s’accordent parfaitement à l’understatement britannique. Il est à noter que la maison propose un nombre important de références pour les vêtements formels (le smoking en particulier). Lnensembke de la gamme peut être devouvert sur le site de la marque https://www.scabal.com/fr/

liasse - tornado.jpg
Un tissu de la liasse Tornado, original mais discret

Une marque à part

Alors que la mode est à réduire les coûts, à proposer des tissus toujours accessibles (je plaide coupable, il faut bien rentrer dans le budget), c’est rassurant de voir qu’il existe des marques comme Scabal qui mettent tout en œuvre pour proposer de l’exceptionnel dans notre quotidien !

Alors bien sûr ce n’est pas pour tous les budgets. On n’en fera peut-être pas tous ses costumes pour aller au bureau (à moins d’être très chanceux), mais certaines références sont très tentantes ! Je n’irais peut-être pas vers des tissus finis au lapis-lazuli ou au diamant, mais je serais très curieux de voir comment vieillit une Super 180 ou Super 200, quel effet cela donne une fois coupé, par rapport à un morceau de 20x30cm… Voire même un tissu inspiré des œuvres de Dali, pour l’histoire qu’il y a derrière. Le plus beau dans tout ça, c’est que ces références hors du commun ne sont pas proposées que dans des sempiternels bleus et gris unis, mais dans une multitude de motifs, micro-motifs et couleurs, ce qui permet de réaliser des pièces très personnelles !

J’en profite pour remercier Nathan, et Olivier de la partie sur-mesure et Francis, qui s’occupe de la distribution des tissus pour leur accueil ! J’en profite pour préciser que la boutique organise régulièrement des évènements en partenariat avec d’autres belles maisons, un beau (et bon) moyen pour découvrir l’univers Scabal.

liasse - Dali 2.jpg
Gros plan d’un tissu de la collection Vision (S. Dali)
liasse - Dali 1.jpg
Gros plan d’un tissu de la collection Vision (S. Dali)
liasse - Dali 3.jpg
Quelques exemples de comment S. Dali imaginait notre mode actuelle
42197749_10156804811589216_6613291690629267456_o.jpg
Quoi de mieux pour mettre en avant ses tissus, que de les travailler soi-même?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s