Sartoriadilusso.shop : repère de bons plans sartoriaux

Ces dernières années, l’achat de pièces de seconde main a explosé dans le monde du menswear. Que ce soit pour des raisons financières, écologiques, de style, de mode… c’est une tendance intéressante qui mériterait moult réflexions et analyses. Mais, aujourd’hui nous ne sommes pas là pour ça. Pour ceux qui ont un budget limité (parce que sinon, je te conseille de prendre un rendez-vous chez Camps de Luca et le monde te sera révélé), mais ne peuvent/veulent se tourner vers la seconde main, il existe des plateformes, souvent en ligne, qui vendent des stocks de grandes marques, à des prix très doux. Comment est-ce possible ? Il y a plein de raisons, industrielles, économiques, qui font que des stocks doivent à un moment être écoulés rapidement. Mais si l’on s’intéresse au cas de base, le prêt-à-porter comme son nom l’indique implique forcément la production de pièces qui ne seront pas vendues. C’est dans ce contexte que je voudrais te parler aujourd’hui d’une boutique en ligne : Sartoria di Lusso.

Lire la suite de « Sartoriadilusso.shop : repère de bons plans sartoriaux »

Malfroid, Chausseur parisien

Je fais mal mes devoirs. Il faut bien admettre qu’en tant que pseudo-blogueur de la chose sartoriale, je devrais m’intéresser à chaque nouvelle maison qui se crée, être à l’affût des nouveaux acteurs qui viennent révolutionner le marché. Oui, mais non. D’une part parce que je suis relativement feignant, d’autre part parce que pour peu que la marque me plaise, je dois trouver du budget pour tester. Or, n’étant pas financé par un généreux mécène, les choses prennent leur temps. Tout ça pour dire quoi ? Il faut bien l’admettre, quand j’ai commencé à voir des posts Instagram sur Malfroid je n’ai pas prêté autant d’attention qu’il aurait fallu. L’erreur… Parce que finalement, des nouvelles maisons pour lesquelles j’ai eu un vrai coup de cœur ces dernières années, il n’y en a pas eu tant que ça (je suis à la fois difficile et snob, ça n’aide pas). Alors quand Victor, le co-fondateur de Malfroid m’a contacté, vu que nous avions une bonne connaissance en commun, pour me présenter sa marque, il m’a bien fallu admettre, qu’il y a quand même des univers sympathiques à découvrir. Mais reprenons les choses depuis le début.

Lire la suite de « Malfroid, Chausseur parisien »

Histoire d’une tenue de mariage : l’épineuse question des tenues d’été

Les gens devraient se marier en hiver. C’est une évidence, non ? Quand même, c’est vexant ces mariages l’été ! Imagine, nous sommes invités à un mariage et on veut se faire beau, trois pièces ? Croisé ? un beau pardessus ? Que nenni ! Il va faire 30° et ta tenue doit reléguer le style au deuxième plan pour préférer ton confort personnel. Quelle frustration…. Non pas qu’il n’y ait pas de beaux tissus d’été, loin de là, mais en général c’est ce dont on s’occupe en dernier lorsqu’on construit son vestiaire, et en général c’est plutôt trop décontracté pour un mariage (enfin, ça dépend du mariage, mais quand même…).

Lire la suite de « Histoire d’une tenue de mariage : l’épineuse question des tenues d’été »

Daniel Levy chemisier : l’élégance made in France

Tu le sais, j’adore découvrir de nouvelles maisons, en particulier lorsqu’elles ont un vrai propos et ne sont pas une resucée des mêmes produits et discours marketing préformatés. En général, le meilleur moyen de découvrir ce genre de maison, c’est de se fier au bouche à oreille. C’est mon ami David de la maison Reflets de Cuir qui m’a conseillé de contacter Daniel Lévy, certain que je serais séduit par son univers. Et devine quoi ? Ça n’a pas raté ! J’ai très rapidement été convaincu par le produit, l’univers et le créateur.

Lire la suite de « Daniel Levy chemisier : l’élégance made in France »

Les fondamentaux du vestiaire : t’aurait-on menti?

Ah ! en voilà un titre racoleur ! De quoi commencer l’année sur les chapeaux de roue ! Plus sérieusement, il m’a semblé intéressant de faire cet article en complément de celui sur comment j’ai construit mon vestiaire.

Entendons-nous bien, beaucoup de choses ont été écrites sur ce sujet, les top 32 des pièces à avoir dans ses placards, les indispensables pour commencer…. Sont totalement valables, mais il m’a semblé, après quelques années qu’ils avaient tous un défaut important : s’ils intéressent aux fondamentaux sartoriaux ils partent tous du principe que le lecteur travaillerait dans la finance à la Défense (je caricature un peu, bien sûr, mais tu vois l’idée). Or il me semble que ce qu’on peut observer depuis quelques années (environ 30), c’est une disparition progressive de l’uniforme du cadre d’entreprise pour faire place à un vestiaire moins formel et plus diversifié (plus fun aussi). Portes ouvertes bonjour…

Lire la suite de « Les fondamentaux du vestiaire : t’aurait-on menti? »